Entrez dans le Monde d'Atréia et combattez pour Aion
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notre belle capitale... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Åòrìon
Apprenti
avatar

Messages : 24
Expérience du combat : 13
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : Sanctum

Feuille de personnage
Age: 166
Armes: Arme d'hast
Armure: Tunique de Daeva simple

MessageSujet: Notre belle capitale... [libre]   Mar 29 Déc - 12:54

L'air ce purifiait à mesure que l'ascenseur montait vers son orifice d'origine, dans le sol de la capitale, et Åòrìon se remémorait rapidement son voyage. Le général de Verteron.. les nomades... les quelques créatures magnifiques qu'il avait aperçue... et maintenant il arrivait à Sanctum, la dernière étape de son voyage. Sanctum, demeure de Cinq seigneur séraphyms, les Empyréens, semi-dieux immortels qui gardait le peuple élyséens dans la sûreté de la lumière d'Aion. Un " Arieluma ! " l'extirpa de ses rêve, il releva la tête et fut ébloui par la lumière qui baignait la cité. Il mis sa main en visière sur son front pour se protéger et tourna légèrement la tête pour remarquer les trois enfants qui le regardaient, pâles et émerveillés, les yeux brillants. Il leur fit un signe de main et un sourire amical, puis quitta l'ascenseur pour marcher à grandes enjambées dans l'aérodrome de la cité. La plateforme était bondée de monde, grouillant et parlant de choses et d'autres avec des voix claires et cristallines. Åòrìon continuait de marcher, et ses yeux scrutaient chaque détails autours de lui. Une ombre passa sur son visage, et il tourna la tête. La lumière l'éblouit, mais il la soutint et fixa son regard sur un bien beau spectacle. Deux ailes blanches, immenses et parfaites, surmontée d'or et de lumière, s'étaient déployées dans le dos d'une jeune daeva Elyséenne. Cette vision s'effaça bien vite, elle s'élança dans le vide et disparu dans a lumière... Les souvenir de son premier vol après son réveil l'entourèrent, durant un instant il se sentit paisible et amusé...Il revint à lui pour remarqué qu'il s'était arrêter, et repris de plus bel, ce demandant pourquoi il s'était arrêter. Il passa dans une ruelle marchande, les gens de Sanctum y étaient encore plus nombreux, les voix, les bruits s'y faisaient plus intenses, dans l'ombre des bâtiments pâles, mais il se détourna par une grand porte ornée de sculpture et de bijoux, et trouva la grande place. Le guerrier s'arrêta un instant, la place était lieu de maché, de nombreux marchands y exposaient dans de petites roulotes leur mets, bijoux et objets. Il ne s'étonna pas de voir deux Shugo se disputer. Parlant extrêmement rapidement comme à leur habitude, l'un d'eux revendiquait sûrement une meilleur place que l'autre défendrait comme s'il s'agissait de sa propre maison. Åòrìon passa en souriant devant les deux petits personnages touffus aux queux hérissées par leur fureur, lorsqu'il bouscula quelqu'un. Il s'excusa rapidement, et continua sa route à travers la foule. Il se rendait au Lyceum, car il désirait s'engager pour les Abysses, et il devait se former une nouvelle fois au combat, après son réveil dans les champs du continent proches de Verteron. Il pris de nouvelle ruelles, vides et plus pratiques que le grand escalier, bondé durant le marché, et arriva finalement, après être passé devant le Colisée et le téléporteur, devant un grand bâtiment presque vide. Quelques personnes, quatre en fait, restaient là, devant leur bureau départagé dans chaque coin de la pièce, à gratter du papier. Ont pouvait apercevoir un long corridor, derrière la grande pièce où il se trouvait, mais une porte se referma vivement sur lui. Des pas se firent entendre nettement derrière lui, et il se retourna, le visage figé dans une expression d'intense réflexion, en espérant finalement trouver quelqu'un qui puisse le renseigner, ou dans un cas semblable au sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrianna
Apprenti
avatar

Messages : 21
Expérience du combat : 13
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Age:
Armes: Epée à une main
Armure: Tunique de Daeva simple

MessageSujet: Re: Notre belle capitale... [libre]   Mar 29 Déc - 14:46

Lyrianna se promenait comme à ses habitudes dans les ruelles de la capitales en recherche de quelconques travaux de finesse que d'autres étaient dans l'incapacité d'effectuer. La lumière qui innondait la place du marché était aveuglante et la présence de monde était si intense que l'elyséenne se sentait étouffer. Quelques garnements la bousculèrent en courant vers une roulote où étaient disposées des armures et des armes. Lyrianna eu un haut le coeur de dégout. Comment la mort et la brutalité pouvait émerveiller les enfant si cela ne provenait pas de l'influence des adultes ? Comment pouvait on leur voler ainsi leur innocence ? Le monde était finallement bien plus noir qu'elle ne l'avait imaginé, et ce n'était pas une qualité. La guerre, encore la guerre, toujours la guerre, la tribu autrefois si pacifique d'Elyséa n'était plus que meurtrière et incapable de voir dans quel cercle viscieux ils plongeaient leurs ailes. En parlant d'ailes, Lyrianna ressentit très vite le besoin de prendre de la hauteur, refusant de marcher une minute de plus près de personnages infames comme eux. Elle vola vers des ruelles plus calmes et s'accorcha à la goutière d'un vieux batiment à l'abandon. Un homme venait d'entrer dans un batiment similaire au sien juste de l'autre côté de la rue. Il semblait perdu et vraiment désemparé. Lyrianna souffla de désaprobation. Elle avait connu des tas d'hommes dans son êtats, tous revenaient de la guerre contre les asmodiens dans les Abisses. Tous étaient dans le même êtat, c'est à dire amnésiques.
D'un coup d'ailes, elle survola la rue et franchi le palier du batiment. Elle referma la porte vivement derrière elle, surprenant l'homme qui se retourna vers elle, intrigué, surement enclin à demander des renseignements par paquets de vingt.

<< Vous semblez perdu, Général. >> Dit elle simplement.

A son accoutrement, on voyait qu'il ne pouvait être autre chose qu'un Général de la légion qui avait été envoyée au combat. A le voir ainsi, il devait être à peut près âgé de 160 ans, peut être un peu plus...

<< Ce n'est pas dans cette habitation que vous trouverez des réponses, vous feriez mieux de me suivre. >> Murmura-t-elle avant de faire demi-tour et repasser la porte en bois, espérant qu'il la suivrait sans faire de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notre belle capitale... [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre belle ile sur plan G
» diffamation sur notre belle guilde par Yest grand
» SID WILSON - Seamus McAllister (La Bête d'une charmante Belle) ► LIBRE
» Cartes de l'Empire: venez découvrir notre belle patrie
» [Projet] Tutoriel pour faire une belle ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aion :: Atréia :: Elyséa :: Sanctum-
Sauter vers: